Jhen, Orion, Loïs et les autres...
 
 
Les lecteurs de notre site savent comment sont nés Alix et Lefranc. De nombreux dossiers reviennent sur ces différents faits. Ce que nous connaissons moins, c'est comment et dans quelles circonstances ont été créés Jhen, Kéos, Orion, Lois et Arno. Rencontre avec leur papa, Jacques Martin.
 
JHEN ex XAN
"Dans les années 76-77 du siècle dernier, mon ami Paul Cuvelier avait comme collaborateur Jean Pleyers. Lorsque Paul est tombé malade, il m' a présenté à Pleyers et nous avons ensemble cherché une idée d'époque.
Quelques années auparavant, j'avais proposé à Cuvelier un personnage qui s'appelait San Marco, dont les aventures se déroulaient à Florence, à l'époque de la Renaissance. Mais Cuvelier n'aimant pas le nom de San (San Marco), le trouvant trop religieux. Il préféra Xan. Cuvelier ne réalisa jamais cette histoire. J'ai donc présenté à Pleyers ce personnage, mais à l'Italie de la Renaissance, il a préféré Jeanne d'Arc. Ce qui tombait bien, car j'avais dans mes cartons, un projet sur Gilles de Rais (j'avais d'ailleurs commencé à écrire une pièce de théâtre à la fin des années 40).
C'est ainsi alors que Gilles de Rais, voulant libérer Jehanne d'Arc de sa prison de Rouen (c'est d'ailleurs un fait d'arme du Sieur de Rais ) a rencontré Jhen pour la première fois.
Jhen s'est donc d'abord appelé Xan, car celui-ci était publié aux éditions du Lombard et ceux-ci s'étaient engagés contractuellement à sortir en albums, cinq ans après leur parution dans l'hebdomadaire Tintin .Mais l' éditeur disait lui, que c'était après 5 ans. Donc, malentendu entre les deux parties, nous avons fait un procès que j'ai gagné. Je suis parti chez Casterman, qui n' a pas voulu que cette série se nomme Xan et ce, pour une bonne raison: dans les années 60, quand je suis passé du Lombard à Casterman, Le Lombard a réimprimé "l'ouragan de feu" et l'a distribué juste avant la sortie de l'album Casterman. Pour ne pas subir ce genre de plaisanterie, nous avons rebaptisé notre personnage en Jean qui donne en vieux français Jhen. »
Jhen revient en septembre 2008 dans "Les sorcières", dessiné par Caymans et scénarisé par Hugues de Payens qui écrit également "La Sérinissime", pour Jean Pleyers en 209.
 
 ARNO
« L'idée de travailler avec André Juillard ne vient pas de moi, mais d'un journaliste de Télérama qui voulait créer à cette époque une collaboration éditoriale entre Gallimard et Télérama. Le journal TV publierait la bd dans ses pages et le livre sortirait chez Gallimard. Nous nous sommes rencontrés, Philippe Manoeuvre , André Juillard , le journaliste de télérama,et moi dans un excellent restaurant Parisien, chez Pierre, place Gaillau. J'ai alors proposé une histoire se déroulant sous la révolution et qui irait jusque l'Empire, d'où la création du personnage Arno. Malheureusement , le projet chez ces deux éditeurs n' a pas marché, et comme Juillard était chez Glénat, c'est l'éditeur greneblois qui a pris le relais. Malheureusement, Glénat l'a incorporé dans sa collection Vécu , et je suis contre les collections dans lesquelles on insert quelqu'un contre son gré. Un jour, Juillard a déclaré forfait. Il pensait que j'allais faire de Napoléon un personnage exécrable, or, moi, je n'avais ni l'attention de le salir, ni de l'embellir. Je voulais montrer Napoléon tel qu'il était:un Bonaparte intéressant et un Napoléon beaucoup moins... Il faut tenir compte des mentalités de l'époque, Napoléon n'était pas pire que les dirigeants célèbres de l'époque: la condition humaine, la façon de traiter les soldats, les morts sur les champs de bataille, personne n'était mieux que Napoléon. Ceci dit, on ne peut assimiler à notre époque un tel personnage , à ce moment là, tous les personnages de l'Histoire sont cruels et inhumains. Enfin, pour des raisons idéologiques, Juillard a abandonné Arno. Glénat m'a ensuite proposé Denoël. Au-bout de 6 albums, j'ai demandé à Glénat de faire la publicité promise, il n' a pas voulu, la série s'est donc arrêtée.Mais ça devrait se résoudre bientôt...et peut-être aurons-nous des nouveautés Arno!? »
 
ORION
« J'ai toujours regretté de ne pas avoir placé Alix à l'époque grecque de Periclès, qui pour moi, est plus riche , plus intéressante que l'époque Romaine. Je l'ai créé seul et "Le lac sacré" est considéré par beaucoup comme le meilleur album que j'ai dessiné. (Les premières planches du Styx sont très belles et à mon avis, les plus belles dessinées par le Maître S.J). Mais la maladie est arrivée à ce moment là...Je pense que graphiquement, les années passant, je me serais encore plus amélioré. Dans Orion, je me lâchais, le dessin aurait encore évolué, j'aurai raffiné. Je devenais maître de mon dessin et j'avais un plaisir fou à encrer. J'aimais autant dessiner que scénariser...c'est un métier que j'ai beaucoup aimé. Il m'a déçu parfois à cause des relations avec les éditeurs...mais le public m'a toujours suivi et m'a aidé.Maintenant, c'est Marc Jailloux qui reprend Orion. Il a proposé un scénario que le comité a approuvé et que je trouve très bien. Marc est sympathique et a le feu sacré. Quand je trouve quelqu'un sur mon parcours, je ne peux faire autrement que de l'aider. J'ai de la chance avec des gens comme ça! »
Après plusieurs périginations editoriales: Bagherra, Orix( maison d'edition crée par J.Martin) et Dargaud, il est édité maintenant par Casterman. L'épisode "Les oracles" est prévu pour 2010. Les essais de Marc Jailloux sont mis en ligne dans les enfants d'Alix, n°9.
 
KEOS
"A cette époque, j'avais de graves ennuis avec l'ancienne direction des éditions Casterman et je ne désirais pas poursuivre une production d'albums qui étaient sabotés"(in la voie d'Alix,Dargaud, portrait). C'est jean Pleyers qui, voulant changer d'époque, m'a demandé d'écrire sur l'Egypte Antique. Malheureusement, ce fut une parenthèse de courte durée. »
 
LOÏS
Je connais, grâce à Christian Vanderhaegue le dessinateur Zanon. Celui-ci me fait rencontrer Olivier Paques et après avoir "cherché dans mes cartons", nous avons décidé de créer Loïs. Je trouve qu'Olivier s'améliore de planche en planche . J'ai vu dernièrement ses crayonnés, c'est somptueux!! Quant à Patrick Weber, il travaille très bien, et a de nombreuses qualités. Je suis content...et confiant! »
Le prochain album, "Monsieur, frère du roi" se déroule à Versailles et a comme protagonistes Philippe, le frère de louis XIV , ainsi que son épouse la Palatine dans une sombre affaire de poisons...
 
Conclusion
« J'aime bien tous mes personnages. Chaque époque offre des possibilités narratives interessantes. Je regrette de ne pas avoir trouvé de dessinateur pour Evan, aventure se déroulant à l'époque de louis II de Bavière et de Sissi.
Il faudrait un très bon dessinateur ! »
A bon entendeur.....
Propos recueillis par Stéphane Jacquet