.

 

Quelques images exclusives et inédites sur Jacques Martin, Hergé et les Studios. Années émouvantes. Cliquez sur les images pour les visualiser en haute définition (PDF). Tous droits réservés.

 
 
 
 


Souvent, Jacques Martin explique qu'il n'a guère chômé pendant les années 50! Et c'est vrai! Il a écrit et dessiné pendant cette décennie, pas moins de 6 histoires d'Alix et de Lefranc (toutes devenues des "classiques" de la bandes dessinées), aidé Hergé à la réalisation des histoires de Tintin , à la création des "chromos voir et savoir" ou des chroniques de l'automobîle. Et, petite gourmandise en cette année 2006,où Jacques Martin fête ses 60 années de B.D, Lefranc revient dans " Le maître de l'atome ", un épisode débuté il y a 52 ans, en 1954. sûrement l'ouvrage dont la réalisation a été la plus longue dans l'histoire de la bande dessinée!!!

Janvier 1950 : cela fait maintenant plusieurs mois qu' Alix l' intrépide est installé dans le journal Tintin. Et le succès est là ! D'ailleurs, depuis un mois, est publié dans le journal Tintin, la seconde aventure d'Alix, "Le sphinx d'or",où notre jeune héros revient sur sa terre d'origine, la Gaule,avant de partir pour l' Egypte ,envoyé par César, résoudre une énigme quelque peu inquiétante... La même année , débute dans Bravo, l'ultime épisode signé Marleb: Oeil de Perdrix à New-York, dessiné avant la création d'Alix..
Mais les autorités militaires françaises n'ont pas oublié le jeune dessinateur. Nous sommes en pleine guerre froide, et étant réserviste, il est appelé à partir à Agen. Heureusement,il pourra s' arrangé avec le consulat français en Belgique et ne partira pas. FACULTATIF

Jacques Martin habite alors Verviers. Il a l'habitude de se rendre chez son coiffeur, qui est aussi marchand de cigarettes. Ce commerçant lui demande si il peut prendre, pendant ses vacances, son, fils , passionné de dessins. Il accepte d'engager le jeune homme, et comme Martin le trouve très efficace, et que le jeune Roger est passionné par ce travail , ses parents lui demande de le prendre comme apprenti. Après avoir fait signer à M et Mme Leloup un papier où il est spécifié qu'il n'est pas responsable de l'arrêt des études du jeune apprenti de 16 ans, Roger Leloup entre dans le monde de la bande dessinée. Michel Desmaret, un ami de Leloup, viendra un peu plus tard compléter cette équipe. Jacques Martin travaille dur. Le jeune couple a la chance de loger chez ses beaux-parents. Il commence ses journées de travail vers les 10-11 heures du matin, pour souvent les terminer vers 2-3 heures du matin!!! Jacques est à cette époque fort occupé: outre la réalisation de ses histoires,il réalise les chroniques de l'automobîle et de l'aviation ainsi que des dessins de couverture pour le journal Tintin. Tous les mercredis soirs, vers minuit, il va porter à la poste ses travaux hebdomadaires. Bien souvent, le postier l'attend pour commenter avec lui son travail!!Et plus d'une fois, Monique Martin est venue le chercher!!!

En février 1951, débute le 3ème récit d'Alix, L'île Maudite, épisode que Martin qualifie de "science-fiction à rebours". Durant cet été là, les Martin partent en vacances dans les Vosges, avec leur première auto, une Peugeot d'occasion. Madeleine Martin, la mère du Maître, y possède une maison. Avec un ami de jeunesse, il part visiter un tunnel ,du côté de Bussang, tunnel que les Allemands, durant la guerre, avaient transformé en base V1. Jacques Martin raconte in "A propos de Lefranc" aux Nautilus éditions: "Les Americains, pour éviter de mener un combat dans le tunnel, avaient fait une base de dérivation. Il y avait carrément une route en dessous de la montagne. A la fin de la guerre, les Allemands ont quitté les lieux précipitamment . J'ai découvert que ces V1 étaient toujours sur les rails, à la sortie du tunnel, braqués sur Paris, simplement désarmés et gardés par un simple soldat. Cela m'a semblé complètement ahurissant:n'importe quel fou aurait pu les réarmer! " En rentrant en Belgique, germe un embryon de scénario... Cette même année verra l'arrivée de leur fille Frédérique.

En mai 1952, un mois après la fin de L'île Maudite, Jacques Martin revient dans le journal Tintin, avec un nouveau personnage et une nouvelle époque: Lefranc. Le premier épisode se passe en Alsace, terre natale de Martin. Cette même année, Hergé (qui , rappelons-nous, n'appréciait pas son travail sur Alix) lui demande de continuer les chromos "Voir et savoir", qu'il avait d'abord confié à E.P Jacobs .C'est avec sa nouvelle voiture, une Morris coupée 2 portes, que Martin signe son contrat, en plein hiver 1952.

En août 1953, "La grande menace" se termine. Outre ses travaux sur les chromos, Martin réalise à la demande d'Hergé la suite d'une aventure de Jo, Zette et Jocko, commencée dans le petit vingtieme avant-guerre : La vallée des cobras .Martin a réalisé seul cette histoire, mais parfois, Hergé fait de petites retouches (le nez, la bouche).Hergé et Jacques Martin se rencontrent tous les 15 jours, et élaborent 5-6 pages en discutant du scénario. Souvent ,les deux hommes s'amusent à l'écriture du scénario. Si bien que le 2 février 1954, Jacques Martin fait son entrée aux Studios Hergé, en compagnie de ses 2 collaborateurs, Michel Desmaret et Roger Leloup.La famille Martin vient habiter à Bruxelles. Il réalise avec Hergé son premier Tintin, L'affaire Tournesol . C'est aussi l'année ou sort en album La grande menace , dans la collection du Lombard, qui fait un tabac dans les librairies. En octobre 1955, le journal Tintin publie La Tiare d'Oribal. Avec irrigularité, les collaborateurs des Studios planchent...sur les planches des aventures des héros de Martin. Ainsi, Bob de Moor l' aide sur une planche, Leloup sur une autre, etc.... Les couleurs sont réalisées par les coloristes d'Hergé. C'est l'année ou il s'offre une automobîle Chresta.

En 1956, la collection du Lombard publie Alix l'intrepide. Les pages de cette première édition sont soit en couleur, soit en noir et blanc, ceci pour réduire les coûts de fabrication, car Raymond Leblanc , l'éditeur du Lombard, ne croyait pas beaucoup en Alix mais plus en Lefranc. Le 14 septembre de cette même année, Jacques et Monique Martin prennent leur premieres vacances . Ils partent en Italie.En décembre, fin de la La tiare d'Oribal dans l'hebdomadaire Tintin. En cette fin d'année 1957, le journal Tintin publie les premières planches de La griffe noire. Outre son travail sur cette grande aventure, Martin travaille sur Coke en stock , avec Hergé et de Moor. 1958 voit la naissance de son fils Bruno. La tiare d'Oribal sort en album Lombard.

En octobre 1959, parution dans Tintin, d'une aventure de Lefranc, L'ouragan de feu chef-d'oeuvre, à mon avis, de la bande dessinée. L'équipe du Studio commence à travailler sur Tintin au Tibet . On le voit, ces années de créations ont été très importantes pour Martin. Il a posé les bases de son oeuvre. Au niveau graphique, il s'est détaché d'un dessin dans le pur style d'Hergé au début de cette décennie ("Grande menace" "Tiare d'Oribal"), pour arriver dans son style propre que beaucoup considére comme ses grandes années: les années 60.

A SUIVRE

 

Exclusif Alix l'intrépide / Les Enfants d'Alix © 2001-2006
Christophe Fumeux
lStéphane Jacquet l Jérôme Presti l Jean Marc Milquet
Diego Jimenez
l
Lion de Lisbonne l
Marc Jailloux l Claude Stern